Qui a une chance d’accéder au second tour des législatives en Auvergne ?

Qui a une chance d’accéder au second tour des législatives en Auvergne ?

5 juin 2022 0 Par SuperBougnat

Les élections législatives sont l’occasion de nombreuses candidatures, mais les conditions pour accéder au second tour sont un peu complexes et l’abstention peu tout particulièrement avoir un très fort impact sur cette élection.
Alors, qui parmi les candidats auvergnats, a vraiment une chance d’accéder au second tour des législatives ? Voyons cela ensemble.

Particularités des élections législatives

Les élections législatives se déroulent en 2 tours.
Pour accéder au second tour, il faut être parmi les 2 premiers candidats lors du premier tour, peu importe son score.
MAIS on peut aussi rejoindre le 2nd tour si on parvient à obtenir au moins 12,5 % des voix des inscrits sur les listes électorales. Il ne faut pas confondre avec les votes exprimés : par exemple, avec 50 % d’abstention, il faudra faire un score de 25% des votes exprimés pour que cela représente 12,5% des inscrits.

Les candidats sont présentés dans l’ordre officiel de la campagne électorale visible sur ce site.

Allier

1ère circonscription de l’Allier

Probable triangulaire à venir :
Le député sortant (Jean-Paul Dufrègne) est désormais suppléant de Yannick Monnet mais compte tenu de la dynamique “NUPES” celui-ci a de bonne chance de passer au second tour, malgré la candidature du socialiste Jean Mallot. Pour mémoire, Jean-Luc Mélenchon réunissait sur son seul nom 12,16 % des inscrits. Mr Monnet devrait logiquement passer la barre des 12,5 % et/ou être dans les 2 premiers scores le 12 juin prochain.
Marie Cibert (Rassemblement National) et Michel Barbarin (Ensemble) ont également de bonnes chances de se qualifier si on regarde les scores de Marine Le Pen et Emmanuel Macron sur la circonscription, même si la candidature frontale de Pierre De Nicolay (Reconquête) pourrait pénaliser Mme Cibert si elle “capte” assez de voix et que l’abstention est trop forte.

CandidatsNuance% inscrits à la
présidentielle
*
Espoir de
2nd tour
Marion SENNEPINAnimalisten/aFaible
Marie CIBERTRass. National20,40 %Probable
Michel BARBARINEnsemble19,90 %Probable
Jean MALLOTSocialiste1,38 %Faible
Jean-Marc COLLOTLutte ouvrière0,59 %Faible
Pierre DE NICOLAYReconquête4,65 %Faible
Fabien MALAVAUDMouv. Ruralitén/aFaible
Roger LITAUDONRépublicains4,15 %Faible
Yannick MONNETNUPES (com.)20,38 %
(3,92 %)*
Probable

2ème circonscription de l’Allier

Possible triangulaire à venir :
Avec 13 candidats, on peut supposer un éparpillement des voix mais 3 personnes se détachent clairement et on de bonnes chances de passer au second tour, à priori : Louise Héritier (NUPES), Jorys Bovet (RN) et la députée sortante Laurence Vanceunebrock (Ensemble).
À noter toutefois que si l’on se base sur les votes du premier tour de la présidentielle, une forte abstention pourrait nuire à L. Vanceunebrock si elle devait finalement recueillir moins de 12,5% des inscrits.

CandidatsNuance% inscrits à la
présidentielle
*
Espoir de
2nd tour
Samir TRIKICentren/aFaible
Jean-Jacques KEGELARTRépublicains3,92 %Faible
Christophe AFFRAIXSouverainisten/aFaible
Axelle DE NICOLAYReconquête4,50 %Faible
Jean-Marie GUILLAUMINÉcologisten/aFaible
Bernard LEBELLutte Ouvrière0,55 %Faible
Philippe CHATELRégionalisten/aFaible
Marie-Claude LÉGUILLONRadical de gauchen/aFaible
Jorys BOVETRass. National20,27 %Probable
Luc THOMASParti Piraten/aFaible
Laurence VANCEUNEBROCKEnsemble18,42 %Possible
Bernard POZZOLIDivers gauchen/aFaible
Louise HERITIERNUPES (LFI)21,25 %
(13,71 %)*
Probable

3ème circonscription de l’Allier

Possible triangulaire à venir :
La présence au second tour de Bénédicte Peyrol (députée sortante, de la majorité présidentielle) est probable si l’on se réfère au score de Mr Macron à la présidentielle.
Quentin Julien (RN) a aussi de bonnes chances de passer le 1er tour, à moins que les candidates de reconquête et souverainiste ne fassent baisser son score, ce qui serait surprenant toutefois.
La gauche part avec un potentiel plus faible : Elsa Denferd, issue du PS, représentera la NUPES. Si le report de voix se fait bien, encore faudra-t-il que l’abstention en soit pas trop forte pour passer la barre des 12,5 % des inscrits, malgré la candidature frontale d’une autre candidate de gauche (I. Réchard pour le PRG).

CandidatsNuance% inscrits à la
présidentielle
*
Espoir de
2nd tour
Jean-Francois RAMEAULutte ouvrière0,48 %Faible
Paul DUCHÉAnimalisten/aFaible
Nicolas RAYRépublicains4,31 %Faible
Yves-Marie PENDELIAUInconnun/aFaible
Isabelle RÉCHARDRadical de gauchen/aFaible
Bénédicte PEYROLEnsemble21,34 %Probable
Elsa DENFERDNUPES (PS)18,18 %
(1,20 %)*
Possible
Quentin JULIENRass. National19,68 %Probable
Sophie LACOURReconquête5,73 %Faible
Lydie CORBINSouverainisten/aFaible

Cantal

1ère circonscription du Cantal

Du duel à la quadrangulaire, l’incertitude :
Si Mme Pécresse a fait un très mauvais score lors de la présidentielle, on ne peut négliger l’ancrage à droite de cette circonscription et la légitimité de Vincent Descoeur qui pourrait fort bien faire un score bien supérieur à celui de la représentante de son parti (les Républicains) en avril.
Michel Teyssedou pourrait profiter du bon score de Mr Macron à la présidentielle… A moins que les électeurs privilégient le député sortant, bien ancré.
Michel Maciazek, le candidat de la gauche (NUPES) n’a pas franchement d’opposition et pourrait donc se qualifier (mais avec peu de réserves de voix pour un éventuel second tour).
Du côté du RN, Dorothée Gallais ne devra pas subir trop d’abstention ou de concurrence du candidat reconquête pour espérer passer le 1er tour.

CandidatsNuance% inscrits à la
présidentielle
*
Espoir de
2nd tour
Vincent DESCOEURRépublicains5,45 %Possible
Rémy DAUVILLIERLutte ouvrière0,45 %Faible
Michel TEYSSEDOUEnsemble22,72 %Possible
Guillaume DE BALINCOURTReconquête4,32 %Faible
Dorothée GALLAISRass. National17,68 %Possible
Michel MACIAZEKNUPES (LFI)19,46 %
(11,80 %)*
Possible
Jean-Pierre DELPONTDivers droiten/aFaible

2ème circonscription du Cantal

Sans doute une triangulaire ou une quadrangulaire :
Comme dans la 1ère circonscription du Cantal, le score de V. Pécresse a été faible, mais le député sortant (Jean-Yves Bony) pourrait bénéficier d’une prime lui faisant atteindre le second tour, dans un secteur bien ancré à droite.
Reste à voir s’il “reprendra” des voix à d’autres, en particulier à Martine Guibert qui représente la majorité présidentielle et semble bien partie pour passer le 1er tour.
Gilles Lacroix, pour le RN, a également de bonnes chances de se qualifier et Mélody Morille devra compter sur un faible abstention pour franchir la marche (mais dans cette circonscription qui vote bien, c’est possible).

CandidatsNuance% inscrits à la
présidentielle
*
Espoir de
2nd tour
Jean-Yves BONYRépublicains6,73 %Possible
Martine GUIBERTEnsemble20,34 %Probable
Mona CHEIKHILutte ourvière0,52 %Faible
Gilles LACROIXRass. National19,78 %Possible
Jean-René DELMOUREÉcologisten/aFaible
Antoine CHEYROLReconquête4,14 %Faible
Louis TOTYDivers droiten/aFaible
Mélody MORILLENUPES (LFI)15,92 %
(10,45 %)*
Possible

Haute-Loire

1ère circonscription de la Haute-Loire

Vers une triangulaire ?
Comme dans le Cantal, ce bastion de droite a vu V. Pécresse réaliser un faible score en avril. Mais Isabelle Valentin, la députée sortante (LR) soutenue par L. Wauqiuez pourrait inverser la tendance.
S’il se confirme, le très fort score du RN à la présidentielle pourrait propulser Suzanne Fouret au second tour des législatives.
La gauche garde également de bonnes chances de voir Celline Gacon passer le premier tour et rejoindre une triangulaire.
Cécile Gallien, qui porte les couleurs de la majorité présidentielle ravira peut-être la place au second tour à Mme Valentin, mais il est à craindre pour elle que cette dernière ne siphonne une partie de ses voix et que l’abstention ne lui permette pas de franchir la marche des 12,5 % des inscrits.
Une quadrangulaire serait une surprise dans cette circonscription.

CandidatsNuance% inscrits à la
présidentielle
*
Espoir de
2nd tour
Dominique SAMARDÉcologisten/aFaible
Cécile GALLIENEnsemble18 %Probable
Isabelle VALENTINRépublicains5,18 %Possible
Emmanuelle POUMEAU
DE LAFFOREST
Reconquête5,47 %Faible
Suzanne FOURETSRass. National22,46 %Possible
Electre DRACOSLutte ouvrière0,57 %Faible
Virginie LEGER-PORTALAnimalisten/aFaible
Celline GACONNUPES (EELV)20,25 %
(3,42 %)*
Possible

2ème circonscription de la Haute-Loire

Vers une triangulaire… ou une quadrangulaire ?
Terre de droite où V. Pécresse a lourdement échoué en avril, Jean-Pierre Vigier doit espérer améliorer le score de son parti (les Républicains) pour se maintenir au second tour (et peut-être à sa place de député).
La dynamique du RN pourrait également offrir une place à Thierry Perez au second tour et il en va de même pour Azelma Sigaux qui représente la NUPES et ne doit redouter qu’une forte abstention qui pourrait lui faire manquer la marche d’accès au second tour.
Si Mr Vigier ne “récupère” pas trop des voix d’E. Macron et que l’abstention ne s’en mêle pas, Christian Allègre pourrait bien rejoindre les qualifiés au second tour, au nom de la majorité présidentielle.

CandidatsNuance% inscrits à la
présidentielle
*
Espoir de
2nd tour
Philippe COCHETÉcologisten/aFaible
Thierry PEREZRass. National19,99 %Possible
Clément LAFONTRégionalisten/aFaible
Clémence D’AUBIGNANReconquête5,02 %Faible
Jean-Philippe CLEMENTÉcologisten/aFaible
Azelma SIGAUXNUPES (LFI)21,16 %
(14,14 %)*
Probable
Jean-Pierre VIGIERRépublicains5,41 %Possible
Théophile CLOEZDiversn/aFaible
Christian ALLEGREEnsemble17,89 %Possible
Corine BARBIERSouverainisten/aFaible
Antoine BREBIONLutte ouvrière0,56 %Faible

Puy-de-Dôme

1ère circonscription du Puy-de-Dôme

Vers un duel ou une triangulaire ?
Alors qu’à Clermont la gauche s’était largement unie derrière la candidature Bianchi pour les municipales de 2020, en 2022 c’est derrière sa principale opposante de gauche que l’union se fait, au travers de la NUPES. Marianne Maximi a donc de fortes chances de pouvoir atteindre le second tour des législatives, malgré une candidature Gauche Républicaine en embuscade.
Valérie Thomas, député sortante de la majorité présidentielle, semble également bien partie pour pouvoir défendre de nouveau son siège le 19 juin.
Si l’abstention n’est pas trop forte, Anne Biscos, du RN, pourrait peut-être venir trouble le second tour, mais là le défi semble très compliqué à relever.

CandidatsNuance% inscrits à la
présidentielle
*
Espoir de
2nd tour
Chrif BOUZIDDivers gauchen/aFaible
Xavier OLIVERReconquête4,19 %Faible
Marianne MAXIMINUPES (LFI)28,08 %
(19,61 %)*
Probable
Patrice FAUCHEUXParti ouvriern/aFaible
Laurent HECQUETGauche républicaine1,78 %Faible
Dominique LECLAIRLutte ouvrière0,49 %Faible
Anne BISCOSRass. National13,35 %Possible
Maël CAPOLINORégionalisten/aFaible
Aurélie DE FRANCESCOAnimalisten/aFaible
Sébastien GALPIERRépublicains2,99 %Faible
Valérie THOMASEnsemble20,61 %Probable
Pour la Gauche républicaine, je compte les voix d’A. Hidalgo au 1er tour en raison des soutiens affichés à Laurent Hecquet.

2ème circonscription du Puy-de-Dôme

Vers une triangulaire :
La députée socialiste sortante, Christine Pirès Beaune, devrait facilement atteindre le second tour, grâce à son investissement reconnu dans son rôle de députée et l’étiquette NUPES.
Avec elle, il est fort probable que l’on retrouve Karina Monnet pour la majorité présidentielle et Isabelle Dupré, du RN, à moins qu’une forte abstention ne vienne éliminer l’une d’entre elles.

CandidatsNuance% inscrits à la
présidentielle
*
Espoir de
2nd tour
Christine PIRÈS BEAUNENUPES (PS)23,15 %
(1,92 %)*
Probable
Karina MONNETEnsemble20,49 %Probable
Marie-Paule LACOMBEMouv. Ruralitén/aFaible
Isabelle DUPRÉRass. National18,97 %Probable
Kenny BERTHONParti Piraten/aFaible
Sylvain DURINRépublicains3,93 %Faible
Nicole FREZOULS-LE PONTAnimalisten/aFaible
Jean-Pierre FÉLIXSouverainisten/aFaible
Aurélien CHABRIERReconquête4,36 %Faible
Franck TRUCHONLutte ouvrière0,62 %Faible

3ème circonscription du Puy-de-Dôme

Vers un duel annoncé :
Laurence Vichnievsky, députée sortante de la majorité présidentielle, devrait assez logiquement se qualifier pour le second tour, tout comme Nicolas Bonnet, le candidat de la NUPES, même si celui-ci doit quand même faire face à d’autres candidatures de gauche qui pourraient lui nuire.
En embuscade pour une 3ème place, Françoise Batisson (RN) a peu de chance de se qualifier en raison d’une abstention qui la fera sans doute passer sous la barre des 12,5 % des inscrits (sans compter la concurrence d’une candidate Reconquête et d’une autre pour Debout la France).

CandidatsNuance% inscrits à la
présidentielle
*
Espoir de
2nd tour
Élisabeth WATREMEZMouv. Ruralitén/aFaible
Marie SAVRELutte ouvrière0,42 %Faible
Françoise BATISSONRass. National12,55 %Faible
Mathilde HENRYReconquête4,81 %Faible
Richard BONYGauche Républicaine1,79 %Faible
Nicolas BONNETNUPES (EELV)25,17 %
(4,88 %)*
Probable
Sophie LAVIERDebout la France1,32 %Faible
Florence LHERMETRadical de gauchen/aFaible
Cédic OTHILYAnimalisten/aFaible
Marie-Anne MARCHISRépublicains4,92 %Faible
Laurence VICHNIEVSKYEnsemble24,80 %Probable
Pour la Gauche républicaine, je compte les voix d’A. Hidalgo au 1er tour en raison des soutiens affichés à Richard Bony.

4ème circonscription du Puy-de-Dôme

Un sortant sorti et un duo probable à venir :
Alors que le député sortant (le MODEM Michel Fanget) est inéligible suite à une condamnation en première instance, c’est Delphine Lingemann qui pourrait se qualifier au second tour au nom de la majorité présidentielle.
Celle-ci sera vraisemblablement opposée à Valérie Goléo, pour le compte de la gauche (NUPES).
Didier Brulé, candidat du RN, pourrait venir créer une triangulaire, à condition de l’abstention ne le fasse pas descendre sous la barre des 12,5 % des inscrits.

CandidatsNuance% inscrits à la
présidentielle
*
Espoir de
2nd tour
Valérie GOLÉONUPES (LFI)25,28 %
(16,15 %)*
Probable
Pascale SANCHEZReconquête4,35 %Faible
Isabelle CHAVROCHEAnimalisten/aFaible
Béatrice HÉNOUXUnion pour la France1,58 %Faible
Delphine LINGEMANNEnsemble21,74 %Probable
Didier BRULÉRass. National17,24 %Possible
François MAROTTELutte ouvrière0,57 %Faible
Laurent PRADIERDivers gauchen/aFaible
Florence DUBESSYRépublicains3,39 %Faible

5ème circonscription du Puy-de-Dôme

Vers une probable triangulaire :
Le député sortant, l’indéboulonnable André “Dédé” Chassaigne, devrait sans difficulté représenter la NUPES lors du second tour.
Face à lui, Brigitte Carletto pour le RN semble bien partie pour franchir le premier tour, tout comme Karine Legrand pour la majorité présidentielle.
Seule une forte abstention pourrait à priori venir bouleverser ce tableau.

CandidatsNuance% inscrits à la
présidentielle
*
Espoir de
2nd tour
Brigitte CARLETTORass. National20,47 %Probable
Philippe LE PONTAnimalisten/aFaible
Jérémy PRÉVOSTReconquête4,32 %Faible
Yves COURTHALIACRépublicains3,35 %Faible
Gabrielle CAPRONLutte ouvrière0,61 %Faible
André CHASSAIGNENUPES (PC)22,40 %
(3,33 %)*
Probable
Pascal POINTUDMouv. Ruralitén/aFaible
Emmanuelle TARRERIASDivers gauchen/aFaible
Karine LEGRANDEnsemble19,52 %Probable

Modalités de calcul

Ne pouvant bien entendu pas lire dans l’avenir, je me base sur les résultats récents de l’élection présidentielle pour estimer les chances de chaque candidat/e à passer au second tour, dans chaque circonscription.
Voici ma méthode :

  • Je présente ici les scores en pourcentage des inscrits obtenus par le camp de chaque candidat à la législative, lors du 1er tour de l’élection présidentielle.
    Ce score n’est donc pas le résultat des candidats à la présidentielle (qui est lui le score des votes exprimés).
  • Quand il n’y avait pas de candidat à la présidentielle qui représentait directement un/e candidat/e à la législative, j’indique simplement n/a.

  • Pour la cas particulier de la NUPES, j’additionne les scores de J-L Mélenchon, F. Roussel, Y. Jadot, A. Hidalgo et P. Poutou, dont les partis participent à la NUPES ou ont annoncé un soutien.
    Je précise également, entre parenthèse, le score obtenu par le candidat du même parti que celui de la personne qui représente la NUPES aux législatives.

  • Pour le cas des “dissidents” qui se présentent contre la NUPES, je leur attribue le score de leur candidat/e à la présidentielle, également compté dans celui du candidat de la NUPES… On est là dans un cas où le comportement des électeurs est très incertain et où la marge d’incertitude augmente d’autant.

Cette méthode n’est ni une science exacte, ni une prédiction.
Elle permet par contre d’avoir une idée des forces en présence en se basant sur les derniers résultats connus, même si elle ne préjuge pas du comportement des électeurs, qui suivront plus ou moins les consignes données (en particulier pour le cas de la NUPES).
N’oublions pas non plus que le taux de participation (souvent plus faible aux législatives) pourra avoir une influence marquée sur les résultats.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez m’en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur [Ctrl] + [Entrée] .