Quelles œuvres Horizons Sancy aller voir en 2022 ?

12 juillet 2022 0 Par SuperBougnat

Comme chaque année, le Massif du Sancy se pare de 10 œuvres originales, Land’art monumental, qui vient magnifier les splendides paysages des Mont Dore et du Cézallier.
Mais comment choisir quelles œuvres Horizons Sancy aller voir en 2022, quand on ne peut pas aller toutes les découvrir ?
Laissez-moi vous guider, à travers de multiples critères.

Au programme

La carte des œuvres
Les plus impressionnantes
Les plus faciles d’accès
Les plus interactives
Les plus originales
Les plus beaux paysages

Cliquer sur le nom d’une œuvre vous amènera sur sa fiche de présentation sur mon article dédié.

La carte des œuvres

Voir en plein écran

Les plus impressionnantes

Comme toujours, certaines œuvres sont plus monumentales que d’autres.
Je vous propose ici de découvrir les plus impressionnantes :

Érosion [1421. 1416]

Avec ses 9 mètres de hauteur, cette installation permet de découvrir de nouveaux points de vue sur la banne d’Ordanche et le Puy-Gros, mais aussi la vallée de la Dordogne.
Visible de loin dans cet immense paysage, vous ne devriez pas manquer d’être impressionnés en allant la visiter !

Pluie de Montchal

Sans doute l’œuvre la plus poétique de cette édition 2022 !
À la fois immense dans ses dimensions, et si petite dans le profond cratère du Puy de Montchal, vous pourriez bien passer beaucoup de temps à admirer les arabesques que le vent forme dans ces longs fils blancs.

Les plus faciles d’accès

Cette année, les œuvres sont globalement un peu moins faciles que lors des dernières éditions.
Un peu plus de marche à prévoir, un peu plus de chemins nécessitant de bonnes chaussures (et une réserve d’eau !).
Mais on trouve quand même quelques œuvres plus simples d’accès que les autres.

Canopée

Un chemin assez plat et large malgré une petite zone où il faut se méfier des cailloux et racines, une boucle de moins d’1 Km : l’accès est ici vraiment simple.

Renversante immersion

Le chemin est très court, bien que pentu pour rejoindre l’œuvre.
Il est même envisageable d’aller déposer une personne à mobilité réduite au plus près, en voiture (attention, route très étroite).

Symphonie pastorale

Une montée continue, mais très courte et sur un chemin facile, pendant un peu de moins de 700 mètres.
Les moins sportifs devront sans doute reprendre leur souffle, mais pas de piège sur ce parcours.

Les plus interactives

Admirer, c’est bien, surtout dans les paysages sublimes du Sancy, mais interagir avec une œuvre d’art, c’est une expérience toujours riche et parfois même enivrante !

Renversante immersion

Ici, l’eau de la cascade interagit avec l’installation artistique pour former un nouveau paysage, reflétant l’environnement du sous-bois.
A votre tour de faire partie de cet environnement multiple, en vous glissant dans l’étroit tunnel jusqu’à faire ressortir vote tête au ras de l’eau.

Érosion [1421. 1416]

Si le vent n’est pas trop fort, vous pourrez vous lancer à l’ascension des 9 mètres de cette sculpture qui vous promet de découvrir de nous cadres visuels sur le Sancy.
Il vous faudra faire preuve de prudence, sans doute utiliser les poignées à votre disposition, et envisager un retour sur les fesses… Mais l’expérience en vaut la peine !
Cette œuvre d’art n’est pas un jeu ! Attention au risque de chute, bien réel et veillez à respecter la limite de 3 ou 4 personnes à la fois, maximum.

Symphonie pastorale

Alors qu’au loin vous entendrez peut-être les cloches des troupeaux environnants, il ne tiendra qu’à vous de faire sonner un carillon d’un genre nouveau pour vous joindre aux sons de cet espace grandiose et envoûtant !
Attention : début juillet, il m’a été signalé que la corde permettant d’actionner le mécanisme était décrochée. Je l’ai signalé au festival, en espérant une réparation rapide.

Les plus originales

Si chaque installation artistique est unique, certaines se démarquent par une originalité un peu plus grande, qui pourra valoir le détour au moment de choisir quelles œuvres Horizons Sancy aller voir en 2022.

À l’ombre bleue des eukaryotas

La technique du cyanophyte est un procédé photographique original inventé au XIXème siècle.
Elle trouve ici une expression grandiose, à partir de plantes ramassées dans le Sancy et dont les silhouettes sont réunies en patchwork bleutés qui viennent habiller le sous-bois d’une couleur nouvelle.

Une question de lecture

Ici la précision est au centre de l’œuvre !
La taille et le positionnement de chaque élément sont parfaitement calibrés pour obtenir une vue depuis un point unique, l’image des célèbres colonnes du Bernin, sur la place Saint-Pierre au Vatican.

Renversante immersion

Le visiteur fait ici pleinement partie de l’œuvre !
Sans lui, celle-ci n’est pas complète et on en vient même à se demander si elle existe encore lorsqu’on ne l’admire pas.

Les plus beaux paysages

Le festival Horizons Sancy est avant tout un évènement de Land’art où les artistes viennent magnifier les paysages avec leurs œuvres éphémères.
Au-delà des installations, c’est aussi l’occasion de (re)découvrir un environnement à couper le souffle, au cœur des volcans auvergnats !

Soyez prudents par temps d’orage !

Juste au-dessus du hameau éponyme, le pic de Charlut offre une vue à 360° sur la Sancy et les monts du Cantal.
C’est là qu’un vieux pylône rouillé est provisoirement devenu un paratonnerre hérissé de centaines de fils de cuivre, miroitant au grès de la course du soleil… à condition que l’orage se tienne éloigné !

Float

Flottant sur la Tourbière de Gayme, l’œuvre vous permettra de découvrir un paysage qui constitue tout autant un patrimoine environnemental qu’historique.
Au-delà du circuit pour admirer l’installation artistique, vous pourrez parcourir le circuit qui raconte l’histoire de cette tourbière, le long du sentier bordé par les pieds de myrtilles.

Érosion [1421. 1416]

Au pied de la Banne d’Ordanche et du Puy Gros, la vue sur le Sancy est à couper le souffle et le plateau du Guéry s’ouvre sous nos yeux, avec ses airs de steppe mongole.

Symphonie pastorale

La seule vue depuis le sommet de la Roche Nité vaut le voyage… Et la présence d’un œuvre Horizons est un bonus qui magnifie le lieu !

Fossile

Depuis le col de la Croix Morand (également appelé col de Dyane), on contourne ici le sommet du même nom et on traverse les prés où les vaches Salers passent de paisibles journées.
Soudain, dans un paysage où l’on se sent loin de tout, l’œuvre apparaît, dans un creux bien marqué, juste sous le regard du promeneur qui peut désormais la rejoindre et vivre l’expérience très sensitive de cheminer entre ces piquets de bois, sa vue se restreignant, le paysage se découpant et l’odeur de bois brulé se renforçant doucement.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez m’en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur [Ctrl] + [Entrée] .