Les petites cités de caractère d’Auvergne

Les petites cités de caractère d’Auvergne

25 février 2019 0 Par SuperBougnat

Il y a un mois je vous parlais des plus beaux village de France en Auvergne. Place maintenant à un autre label : celui des petites cités de caractère, en Auvergne bien entendu !

Une petite cité de caractère, c’est quoi ?

Il s’agit d’abord d’une marque, créée en 1976 et gérée par une association créée elle en 2009 seulement.

Le site officiel de l’association nous explique ceci : “une Petite Cité de Caractère® s’engage à proposer à la découverte de tous un patrimoine remarquable, valorisé et animé, le tout dans une démarche d’accueil de qualité du visiteur”.

À l’origine, ce label a été créé pour reconnaître les petite villes ( moins de 6 000 habitants), qui ont été autrefois des cités d’importance, politique, culturelle, religieuse ou patrimoniale et qui ont gardé de nos jours leur caractère, notamment au travers de leur architecture.

170 communes sont concernées par ce titre.
Le Cantal fait partie des premiers départements où ce réseau s’est développé, avec ceux de Bretagne et de Bourgogne.

Les villes labellisées en Auvergne

16 villes sont classées petite cité de caractère en Auvergne et 2 autres ont entamé les démarches pour obtenir cette reconnaissance.

L’Allier n’est pas concernée et la Haute-Loire ne compte que 3 cités classées.
Le Cantal est en tête avec 8 villages et le Puy-de-Dôme en comporte 5 + 2 candidats.

Carte Petites cités de caractère

Allègre

Allègre

Peuplé dès le néolithique, puis ensuite par la tribu gauloise des Vellaves (vassaux des Arvenes), cette cité du Velay depuis des siècles.
Son territoire s’étend sur 4 volcans anciens.

La cité est dominée par une ruine de l’ancien château. Les pierres encore visibles forment un linteau surnommé “la potence”.

Artonne

Artonne - La mairie

Au Moyen-Âge, Artonne était un important centre du nord de la Basse-Auvergne, près de Riom.
Son église, son château et ses deux fontaines (du XIIème siècle) sont classés monuments historiques.

Besse et Saint-Anastaise

Besse - Le château du Bailli

Besse est un bourg de montagne au pied du Puy de Sancy.

Ville libre depuis 1270, sur décision de Bernard VII de la Tour, elle est alors devenue une importante place de commerce, qui n’a cessé de se développer les siècles suivants.

De nos jours, le village est devenu très touristique, grâce à son architecture renaissance marquée par la pierre de Besse (proche de la pierre de Volvic) et à sa proximité avec la station de ski de Superbesse et des sites naturels d’exception, comme le lac Pavin.

Châteldon

Châteldon

Castrum Odonis, devenu en français Châteldon, fut un important centre commercial au Moyen-Âge (couteaux, papier, cuir).
En 1344, le roi autorisa la tenue d’un marché hebdomadaire dans la cité.

Au XIXème siècle, un établissement thermal fut construit. Aujourd’hui, les curistes de Vichy viennent découvrir ce joli village.

Le village reste célèbre pour son eau, mise en bouteille.
Elle a été la toute première source minérale exploitée et on la portait même dans des bonbonnes à la cours de Louis XIV.

Chilhac

Chilhac

Chilhac est un village bâti sur un éperon rocheux qui domine l’Allier de plus de 70 mètres, ce qui lui offrait une protection renforcée par ses fortifications.

L’église du XIIème siècle se voit de loin et une porte du XVème siècle reste visible dans le bourg.

La Sauvetat

Quartier du fort de la Sauvetat

La Sauvetat était un village fortifié typique de cette région de la plaine de Limagne.
Le cœur du village est toujours dénommé “les forts” et se compose de maisons en arkose serrées autour de l’église et d’un imposant donjon rond.

Laroquebrou

Laroquebrou

Laroquebrou a la particularité de se trouver à mi-distance du pôle nord et de l’équateur.

Elle est riche de jolies maisons à colombage et de deux châteaux : celui de Laroquebrou et celui de Messac qui présente un potager remarquable.

Le Broc

Le Broc

Au sud d’Issoire, le Broc domine la plaine de Limagne et l’Allier.

La commune compte de nombreux monuments qui retracent son histoire : dolmen de Loubaresse, Commanderie de Chassaing (ancien prieuré dépendant de l’abbaye de la Chaise-Dieu), Donjon de l’ancien château-fort, église et chapelle.

Le Monastier-sur-Gazeille

Château du Monastier sur Gazeille

Le Monastier fut autrefois un important bourg, situé entre le Puy et les sommets du Mézenc, sur un voie reliant le Velay à la vallée du Rhône.

On peut encore y voir l’abbatiale de l’abbaye bénédictine fondée au VIIème siècle et le château qui témoigne du passé fortifié de la ville.

Ce joli village de montagne est aussi marqué par une ligne de chemin de fer jamais terminée (la transcévenole) qui a laissé des viaduc impressionnants et des tunnels traversant la roche, au long d’un parcours de 89 Km.

Les habitants sont surnommés “mange-chèvre” en raison d’une ancienne pratique d’élevage par les moines, pour récupérer la peau des animaux et en faire des parchemins.

Robert-Louis Stevenson est parti d’ici pour son voyage avec un âne dans les Cévennes et il faisait une terrible description des habitants, qui lui rappelaient avec tendresse son écosse natale.

Marcolès

Marcolès

Autrefois, Saint-Géraud d’Aurillac venait rendre la justice à Marcolès.

De nos jours on peut admirer le bourg médiéval, construit en pierre de basalte et aux toits souvent recouverts de lauzes.
Flâner dans les carrieroux (de petites ruelles étroites) permet de découvrir le village, et ses 2 portes médiévales.

Menet

Menet

Menet est un bourg construit en basalte et toits de lauzes, sur rives de la Sumène qui forme ici des gorges.

Patrimoine local à découvrir : fours banaux, fontaine, croix et château de Tautal Bas, mais aussi le village de Broc, construit en tuf volcanique.

Montsalvy

Montsalvy

Montsalvy a été fondée vers 1070, en tant que monastère à l’origine.
Elle est la capitale de l’ancien Pays du Veinazès, un sous-ensemble de la Châtaigneraie cantalienne.

Le village compte de beaux monuments à découvrir : château prieural (aujourd’hui maison de retraite), le puy de l’Arbre (ancien château de Mandulphe), l’abbatiale ou encore la chapelle du Reclus.

Murat

Murat

Murat est un petit bourg médiéval aux toits gris blottis autour de l’église, qui était une ville fortifiée au XIVème siècle.

Le village est surplombé par des orgues volcaniques impressionnants qui étaient autrefois coiffés par un château, détruit en 1633 sur ordre de Richelieu.
Une statue de la Vierge a pris place à cet endroit en 1878.

Nonette

Nonette

Planté sur un piton rocher qui surplombe l’Allier, Nonette est voisine du Broc, également classé petite cité de caractère.

Le village présente des maisons en pierre typique de cette région de la plaine de Limagne.
Il y avait ici, autrefois, une carrière dont on extrayait le “marbre de Nonette”, utilisé localement pour construire cheminées et escaliers.

Plusieurs châteaux se sont dressés sur le territoire de la ville.
Celui du Xème siècle fut rasé sur ordre de Richelieu, en 1633.
Celui qui reste dans le bourg est doté d’un parc romantique du XIXème siècle.
Le château de Beaurecueil a lui été construit par le duc de Berry au XIVème siècle, en bordure de la rivière.

Nonette est engagée dans la démarche, mais pas encore homologuée “petite cité de caractère”.

Pleaux

Pleaux

Aux confins du Cantal et de la Corrèze, Pleaux a un bourg central présentant de nombreux bâtiments en pierre, à toits de lauzes, datés du XVème au XVIIIème siècle.

En 1973, Pleaux a fusionné avec Tourniac qui n’était pas limitrophe, ce qui fait que de nos jours la commune dispose d’un territoire scindé en deux parties.
La même année, le maire avait modifié le nom de la ville en Pléaux, jugé plus proche de la prononciation historique auvergnate.

Raulhac

Raulhac

Peuplé depuis la préhistoire (on y extrayait le silex), Raulhac se trouve au cœur du Carladès, en bordure de l’Aveyron.
La cité se trouvait dès son origine au carrefour de nombreux chemins et était un lieu de rencontre pour les habitants de toute la région.

Plusieurs châteaux, manoir et maisons remarquables sont à découvrir à Raulhac.

Saint-Urcize

Saint-Urcize

Saint-Urcize se trouve au centre de l’Aubrac, haut plateau qui joint le Cantal, La Lozère et l’Aveyron.

Le village est blotti autour de son église au clocher à peigne typique de la Haute-Auvergne et un belvédère au centre du bourg porte encore la trace de l’ancien château, sous la forme d’une tour carrée.

À noter que dès les années 1600, Saint-Urcize possédait une école laïque et gratuite !

Sauxillanges

Sauxillanges

Un prieuré fut fondé à Sauxillanges grâce à 2 importantes donations, en 917 et 927. Les moines seraient arrivés en 944.

Des vestiges de l’ancien monastère sont visibles, datés des XIIème, XVème et XVIIème siècles : une chapelle gothique, le dortoir et le réfectoire des moines, un ancien tympan ou des éléments intégrés aux façades actuelles.

Sauxillanges est engagée dans la démarche, mais pas encore homologuée “petite cité de caractère”.

Les photos de cet article sont issues de Wikipédia.
En début d’article : la place du village de Marcolès.

Partagez cet article :