Les cascades de Vic-le-Comte

Les cascades de Vic-le-Comte

23 juillet 2020 0 Par SuperBougnat

Aux confins de la commune de Vic-le-Comte coule le ruisseau de Pignols.
Celui-ci forme plusieurs cascades dans son cours, dans un ravin qui formera sans doute un jour des gorges abruptes.

Je vous propose de découvrir en photos ces cascades de Vic-le-Comte, avec quelques conseils importants si vous souhaitez allez les voir de près.

Avertissements importants

• Les cascades de Vic-le-Comte ne font l’objet d’aucun aménagement, ni aucun balisage.
Ces sites sont fragiles (les dépôts calcaires mettent des siècles à se former, comme dans une grotte) et abritent des animaux et plantes protégés.
Prenez soin de l’endroit, ne marchez pas en-dehors du chemin, ne déplacez pas les pierres, n’arrachez pas les plantes, ne marchez pas dans le ruisseau.

• Le chemin est ici dangereux : le sol glisse, que ce soit la terre ou les cailloux.
Après la pluie, le danger est amplifié, et le risque de chuter de plusieurs mètres est à prendre au sérieux.
Des bonnes chaussures sont indispensables (éviter les basquettes !).

Accès

Sur la D 229 qui relie Vic-le-Comte à Benaud, se garer sur une aire formée par un ancien virage (au niveau du Pont de la Raquette).
Sortir par le bas du parking, traverser (prudemment) la départementale et descendre sur le petit chemin qui part sous la route.

Ces cascades ne sont pas cartographiées par l’IGN et je n’ai trouvé aucune information officielle sur leurs noms.
Je me base donc sur diverses sources trouvées sur le Net, mais un doute subsiste quand à la dénomination exacte de chacune.
Si vous avez des éléments qui indiqueraient qu’une erreur s’est glissée ici, n’hésitez pas à me le signaler en commentaire. Merci.

Le ruisseau de Pignols

Ce petit ruisseau prend sa source dans la forêt de la Comté, à proximité du village de Pignols.
Il s’écoule ensuite jusqu’à rejoindre l’Allier, renforcé par d’autre petits ruisseaux locaux.
Au départ, il est intermittent et ressemble plus à un fossé qui collecte l’eau de plusieurs zones humides. Très vite, il méandre dans la forêt, jusqu’à entailler la roche et former les cascades de Vic-le-Comte, là où il ne parviens pas à creuser son lit.

La cascade de la Raquette

Très rapidement, vous allez traverser un petit pont de béton : la première cascade se trouve juste après, sur la gauche (son sommet se voit d’ailleurs du pont : il forme une grande dalle en pierre).

L’eau, chargée de calcaire, forme ici un dépôt épais, semblable à ceux que l’on voit dans les plus belles grottes… et dans les fontaines pétrifiantes de la région !
En plus du glaciaire, le fer est présent dans l’eau. Au contact de l’air, il s’oxyde, donnant la couleur rouge à certains suintements, et provoquant un superbe contraste avec la nature verdoyante.

De part et d’autre du ruisseau, des grottes se sont formées.
Elles ont été renforcées ça et là par les humains, grâce à des murs de soutènement.

Très faible débit d’eau, en plein été…

La cascade des Quayres

En repartant de la première cascade, suivez le chemin qui longe le ruisseau.
Si vous suivez toujours au plus près de l’eau, faites très attention : vous allez arriver au sommet de la cascade suivante et aucune protection n’existe à cet endroit !

Le ruisseau tombe à pique en formant la cascade des Quayres
La végétation aussi dévale ici en cascade

En prenant un chemin qui s’écarte de quelques mètres du cours d’eau, sur la droite, vous allez rejoindre un bâtiment en ruine (les 4 murs et les fenêtres sont encore très visibles) et pourrez descendre vers la cascade des Quayres.
Attention : plusieurs sentiers descendent à pic sur la gauche. Ne les empruntez pas : ils sont dangereux et vous endommageriez le site.

Là aussi, la roche creusée a formé une grotte, permettant de passer derrière la cascade (comme pour celle de Salins, dans le Cantal).
Cependant, le sol est ici très dangereux, et l’accès n’est pas recommandé.

Comme souvent, la chute d’eau forme à son pied une vasque, peu profonde, qui recueille l’eau avant qu’elle ne se déverse dans la vallée pour poursuivre sa route vers la confluence avec l’Allier.

Les autres cascades de Vic-le-Comte…

D’autres cascades sont réputer jalonner le cours du ruisseau de Pignols, comme en atteste le site Eauvergnat.
Les cartes ne sont d’aucune aide pour les découvrir, mais si je les débusque, je viendrai mettre à jour cet article.

Et si vous les connaissez et pouvez me signaler leur emplacement exact, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires ou sur Twitter !

À voir pas loin :

L'eau bulle et s'écoule
Les sources de Sainte-Marguerite