De Rouillas-Haut au Mont Redon

De Rouillas-Haut au Mont Redon

9 juillet 2020 0 Par SuperBougnat

Sur le flan sud de la montagne de la Serre, cette randonnée vous fera descendre en direction du Mont Redon qui portait autrefois un grand château médiéval.
Facile d’accès, cette marche vous fera aussi découvrir le hameau de Rouillas-Haut et ces magnifiques plaques en lave émaillée (plaques de rues et fables de La Fontaine).

En résumé

Distance : 10 Km
Dénivelés cumulés : ⬆ 237 mètres | 237 mètres ⬇
Durée : 3 heures
Terrain : Chemins agricoles, quelques sentiers, très peu de route
Difficulté : Facile, souvent ombragé (quelques passages bien ensoleillés)

Résumé/avis perso

J’ai testé cette rando en juillet 2020.
Gardez à l’esprit que le terrain peut avoir évolué, depuis.

Le lieu

Rouillas-Haut se trouve à l’extrémité ouest de la montagne de la Serre (que vous pouvez parcourir depuis le village du Crest), au-dessus du lac de la Cassière. Ce bourg de campagne a la particularité de compter de nombreuses plaques en lave émaillée, qui égayent ses rues et présentent des fables de Jean de la Fontaine.

Le Mont Redon est un très ancien volcan, qui se dresse tel une pyramide dans la vallée de la Veyre.
Son sommet arborait autrefois un vaste château fort, dont quelques traces subsistent encore.

Départ

Il n’y a pas d’emplacement pour se garer sans gêner les habitants, dans le hameau de Rouillas-Haut.
Il convient donc d’utiliser un petit parking aménagé un peu au-dessus du village, sur la route arrivant de Nadaillat.

La marche

LA CARTE DU TRAJET :

(cliquez pour l’acheter)

Départ :
depuis le petit parking aménagé au bord du chemin, s’engager sur ce dernier, en ignorant la départementale, que l’on laisse dans son dos.

1 :
À un carrefour, s’engager sur la droite et suivre le chemin qui descend en direction de Rouillas-Haut.

2 :
Après la descente, prendre le chemin qui part à gauche et va passer devant un grand hangar agricole (sur la gauche).

3 :
À la fourche, prendre le chemin qui descend doucement sur la droite et va rapidement emprunter le sous-bois.

Pour ma part, j’ai suivi une petite sente sur la droite (en rouge sur la carte), afin de profiter d’un raccourci. Je déconseille ce passage, qui s’avère très délicat par endroits, voir dangereux !

4 :
Au carrefour, continuer de descendre sur la droite.

5 :
En bas de la descente, prendre le large chemin sur la droite, qui va remonter un petit à petit.
En sortant du bois, le Mont Redon sera bien visible sur la gauche : il suffit de suivre le chemin jusqu’à son pied.

6 :
Une grande croix en bois (croix Saint-Jacques) marque un carrefour et le chemin qui monte au sommet du Mont Redon part sur votre gauche.

7 :
Le chemin est barré par une barrière en barbelés, en raison de la présence de troupeaux : veillez à bien la refermer !
(Évitez le chemin qui descend à droite, vers Ponteix).
Admirez les restes du château fort, dans le bois (voir plus loin).

8 :
Au sommet, plusieurs fenêtres dans la végétation s’ouvrent sur le Sancy, la montagne de la Serre, la vallée de la Veyre ou la Limagne.
Une grande croix marque le lieu.

6 :
Une fois de retour à la Croix Saint-Jacques, après votre aller/retour au sommet du Mont Redon, prenez le large chemin qui monte à peu près en face de vous (légèrement sur la droite).

9 :
À un carrefour marqué par la discrète croix Chemagrand (sur votre gauche), prenez la montée à droite, en direction de Rouillas-Haut.

10 :
À la fourche, poursuivez sur la droite, en délaissant le petit sentier qui descend à gauche en direction de Rouillas-Bas.

11 :
En rejoignant les premières maisons, suivez la route (chemin des Rives), sur la gauche.

Pour un raccourci qui vous fera (hélas) éviter le hameau de Rouillas-Haut, vous pouvez monter sur la droite et rejoindre le point 13).

12 :
Après avoir flâné dans le hameau (pour y admirer les plaques en lave émaillée – voir plus loin) rejoignez le point 12 et empruntez le chemin herbeux qui s’engage à plat au-dessus de quelques maisons.

Le point 12 se trouve en haut du “chemin des Montes” au bas duquel le “chemin des Rives” vous a amené précédemment.

13 :
À la fin du chemin herbeux, monter sur la gauche pour rejoindre le point 2 et ensuite poursuivre votre ascension jusqu’au parking, par le chemin pris à l’aller.

Rappels importants

Équipez-vous bien : chaussures de marche, coupe-vent, eau et protections contre le soleil.
Ne randonnez jamais par temps orageux, même s’il ne pleut pas (risque d’éclair d’orage sec).
Suivez le balisage de terrain, qui a la priorité sur la carte, mais faites attention de savoir lire ce balisage et de ne pas suivre des traces inconnues.
Ne sortez pas des chemins : la nature est fragile et chaque pas la détériore un peu plus.
Tenez votre chien en laisse là où cela est demandé et toujours à proximité des troupeaux (qui ont peur des chiens et peuvent en subir de lourdes conséquences).

Quelques photos

En chemin

En longeant le flan de la montagne de la Serre, vous pouvez profiter de quelques vues sur le massif du Sancy, qui se détache bien.
Les traces du travail des Hommes sont bien visibles au travers des murets de pierres sèches qui jalonnent la forêt.

Le Mont Redon

Ce petit volcan en forme de pyramide est en réalité le reste de la cheminée d’un très ancien volcan.
Au Moyen-Âge, un château fortifié y fut bâti et changea plusieurs fois de propriétaire, au fil des siècles (de l’évêque de Clermont au XIIIème siècle à Catherine de Médicis en 1518).
Il sera finalement détruit en 1587, par un entrepreneur en démolition mandaté à cet effet. De nombreuses pierres furent réutilisées, en particulier pour bâtir l’église de Ponteix.

La destruction a cependant épargné quelques pans de murs et vous pourrez voir que ceux-ci ont été bâti à partir de morceaux d’orgues volcaniques bien reconnaissables.
Sur le chemin, des escalier et du pavage sont également visibles, mais j’ignore s’ils datent du château ou sont simplement des réutilisation de matériaux, plus récents (ce qui est probable).

Rouillas-Haut : des rues…

LE village de Rouillas-Haut (logiquement situé au-dessus de celui de… Rouillas-Bas !) a la particularité de posséder des plaques de rues en lave émaillée.
Elles sont magnifiques et méritent de prendre le temps de faire un tour dans les rues !

À voir aussi du petit patrimoine assez classique, mais charmant, comme le lavoir ou la jolie chapelle bien entretenue.

… et des fables !

Loin de se contenter d’arborer de superbes plaques pour nommer ses rues, le hameau en propose d’autres qui mettent en valeur des fables de la Fontaine.
Et parfois, elle s’accompagnent de mises en scène charmantes et bien pensées.
Ces plaques font de Rouillas-Haut un village très artistique !

Tampon Ambassadeur Unesco

Sources :
Carte d’accès : openstreetmap.org
Profil et parcours : brouter.de