Comment visiter un cratère dans la chaîne des Puys ?

Comment visiter un cratère dans la chaîne des Puys ?

26 juillet 2022 0 Par SuperBougnat

Alors que la descente dans le cratère du Puy Pariou est interdite (des travaux d’effacement du chemin ont été réalisés au printemps 2022), je vous propose d’autres pistes pour visiter un cratère dans la chaîne des Puys.
C’est sans doute l’un des meilleurs moyens de vivre l’expérience “volcan” lors d’un voyage en Auvergne, tout en profitant de ballades plutôt accessibles et souvent ombragées, avec des points de vues à couper le souffle.

Tampon Ambassadeur Unesco

Je suis ambassadeur de la Chaîne des Puys / Faille de Limagne.
À ce titre, je suis attaché au fat de faire découvrir ce patrimoine exceptionnel au plus grand nombre, dans le respect des lieux et des propriétés privées.

Les images publiées ici sont réalisées à partir du service Google Earth.
En fin d’article, une carte présente les volcans évoqués.

L’accès au Puy Pariou

L’accès à la lèvre ouest du cratère est interdite depuis plusieurs années et c’est désormais aussi le cas du chemin qui descendait dans le cratère.

Avec une fréquentation en forte hausse (80 000 visiteurs en 2015, 130 000 en 2021), le Pariou se dégradait rapidement et ces mesures ce sont avérées indispensable.
Il peut donc être frustrant pour les visiteurs, réguliers comme occasionnels, de ne plus pouvoir descendre au cœur du plus beau et profond cratère de la Chaîne des Puys, même si l’accès à ce lieu emblématique reste possible, comme je l’indique dans cet article.

Heureusement, d’autres lieux, un eu moins connus mais également très impressionnants, permettent de vivre cette expérience rare de s’enfoncer dans le cratère d’un volcan, en toute sécurité.

Le Puy Pariou

Des cratères accessibles

Parmi les (environ) 80 volcans qui forment la Chaîne des Puys, beaucoup présentent un joli cratère arrondi et plus ou moins profond.
C’est l’image typique du volcan, tel que les enfants (et pas seulement eux) aiment à le dessiner.

Voici les plus facilement accessibles, pour pouvoir dire que vous l’avez fait, visiter un cratère :

Le Puy des Goules

Tout proche du Pariou, le Puy des Goules surplombe le parking du même nom, séparé de son célèbre grand frère par la route départementale.

Son accès est facile (un peu plus courte que la montée au Pariou, son ascension se termine par un chemin un peu plus pentu).

Au sommet, on profite d’un point de vue extraordinaire sur le Pariou et le Puy-de-Dôme, amis aussi le Puy de Côme, sur la droite de ceux-ci.
Son cratère, assez peu profond, peu être traversé par un chemin libre d’accès (la pente étant moins forte, elle est moins fragile).
Il est également possible de faire le tour complet du sommet et de profiter ainsi de la vue à 360̈°.

Le Puy des Goules

Le Puy de Vichatel

Second cratère le plus profond, celui du Puy de Vichatel est encore très boisé, ce qui le rend à priori moins “lisible” que d’autres.

Toutefois, il compense ce léger handicap par un accès très facile depuis le col de la Ventouse et une impression de profondeur très marquée quand on se trouve au fond du cratère.

Bien moins fréquenté que les volcans du cœur de la Chaîne des Puys, le Vichatel mérite la ballade et ce n’est pas pour rien que le parc des volcans d’Auvergne le valorise de plus en plus.

Le Puy de Vichatel

Le Puy de Jumes

Au nord de la zone centrale de la Chaîne des Puys, le Puy de Jumes présente un joli cratère bien arrondi et assez peu profond.
Un chemin permet de descendre dans ce cratère bien visible et il est également possible de faire le tour du sommet (depuis lequel on aura un panorama sur le petit cratère du Puy de la Coquille voisin, que l’on surplombe ici légèrement.

Attention : des travaux ont été réalisés fin 2021 et il est possible que l’accès au cratère soit limité.

Le Puy de Jumes

Quoi, ma gueule ?

Les jolis cratères bien ronds ne sont pas la seule expression du volcanisme auvergnat.
Parfois, une rivière de lave s’est formée au pied du volcan en formation, et les scories qui retombaient sur celle-ci ont été emportées au loin, empêchant le cône volcanique de se former de façon parfaite et laissant à celui-ci un aspect “égueulé” tout à fait saisissant.

Pourquoi ne pas aller découvrir ces cratères un peu particuliers, qui semblent si dynamiques ?

Les Puys de la Vache et de Lassolas

Ces jumeaux on un petit frère caché juste dans leur dos (le Puy de la Mey) mais ce sont bien eux deux qui se laissent visiter par les randonneurs.

Une ascension largement ensoleillée (pensez à vous protéger !) vous mènera au sommet du Puy de la Vache et vous offrira une superbe vue sur le Puy-de-Dôme et le sud de la chaîne des Puys.

Si vous en avez le courage, vous pourrez alors passez par le col qui relie les 2 volcans égueulés et monter au sommet du Puy de Lassolas.
Attention, la descente est raide ! Mais un arbre somptueux vous tendra les branches en bas de la pente.

En bonus : vous pourrez faire un tour à la maison du parc des volcans d’Auvergne, située à proximité, au château de Montlosier.

Le Puy de Lassolas • le Puy de la Vache

Le Puy de Louchadière

S’il n’est ni le plus connu, ni le plus lisible des volcans auvergnats (à cause de la forêt qui le recouvre et “lisse” son relief), le Puy de Louchadière est cependant l’un des plus grands !

Son cratère est légèrement égueulé et lui donne une forme de soufflé sorti depuis trop longtemps du four, mais la ballade sera très agréable sous les hêtre qui colonise ce volcan, surtout par temps chaud.

Le Puy de Louchadière

Des Dômes dodus

Finalement, vous en avez assez de chercher à visiter un cratère et des cônes de scories ?
Alors pourquoi ne pas aller voir l’un des fiers et solides dômes de la chaîne, ceux dont la lave visqueuse s’est lentement hissée hors du sol, formant une boule saisie par le temps, une fois refroidie ?

Le Puy-de-Dôme

À tout seigneur, tout honneur !
Le géant des Dômes a donné son nom au département et sa silhouette marque le paysage à des dizaines de kilomètres à la ronde.

Accessible à pied (par le chemin des muletiers, ou celui des chèvres) ou en train à crémaillère (par le panoramique des Dômes), ce géant offre une vue dégagée sur toute la région, et au-delà, à commencer par un panorama sur ses voisins volcaniques.

Incontournable lors de toute visite dans la Chaîne des Puys, je vous conseille de monter y voir et y compter combien vous pourrez aller visiter de cratères, dans les environs.

Le Puy de Dôme

Le Cliersou

Situé entre le Puy de Dôme et le Puy Pariou, le Cliersou ressemble à une jolie colline aux flancs boisés.

En partant du col des Goules (ou du moins du secteur du Pariou) son accès est facile, hormis la toute fin de l’ascension, un peu technique et ensoleillée.
Juste son son sommet, des grottes ont été creusées par l’Homme, qui extrayait ici la pierre dès l’époque mérovingienne, et bien avant qu’on ne sache exploiter la dure pierre de Volvic.

Idéales pour une halte rafraichissante, les grottes sont aussi un “spot” idéal pour photographier le Puy-de-Dôme encadré par les parois de leur entrée.

Faire les quelques mètres qui mène au sommet vous offrira une jolie vue, en particulier sur les Puy de Côme et Pariou, proches voisins du Cliersou.

Le CLiersou

Le Grand Sarcoui

Penchez la tête… ou tourner votre écran, pour voir la photo à l’envers.
Vous remarquez comme le Grand Sarcoui ressemble en fait à un chaudron renversé ? Cela lui vaut d’ailleurs son surnom (“le chaudron”).

Loti derrière le Puy des Goules, le Grand Sarcoui propose un tout petit détour depuis le chemin qui gravit son voisin, afin de faire découvrir la grande grotte creusée ici par les humains qui venaient prélever de la roche afin de tailler des sarcophages (Sarcoui viendrait d’un mot auvergnat signifiant d’ailleurs “cercueil”).
Il paraît que des chevaliers ont été enterré dans de la roche venant d’ici… Mais la paroi laisse aussi paraître ce qui semble être un sarcophage inachevé destiné à un enfant.

L’accès au sommet est interdit et le chemin est d’ailleurs très dangereux : respectez la barrière et ne la franchissez pas.
Méfiez-vous également des cartes (papier comme numériques) qui indiquent qu’une chemin permet de faire une boucle par le sommet : il n’existe pas et pourrait vous mener dans des secteurs accidentés et dangereux.

Le Grand Sarcoui et sa grotte à mi-pente

Des lieux interdits

Que ce soit pour respecter des propriétés privées ou pour préserver des sites particulièrement fragiles, certains secteurs de la Chaîne des Puys sont interdits d’accès (mais le meilleur reste accessible !).

N’enfreignez pas ces interdictions : avec plusieurs centaines de milliers de visiteurs chaque année, les comportements individuels s’additionnent et finissent par avoir de grandes conséquences.
Même visiter un cratère, même le plus beau, ça ne vaut pas les dégâts que l’on peut occasionner.

Respectez tout particulièrement le sommet du Puy Pariou (le plus fréquenté après le Puy de Dôme) et ne vous aventurez pas sur les pentes du Puy de Côme, dont l’accès est interdit au public depuis plusieurs années.

Ne sortez jamais des chemins balisés, même si vous voyez une trace : elle est peut-être simplement une sente créée par les brebis ou un chemin en formation causé par des personnes peu respectueuses du lieu.

Le Puy de Côme

Carte des sites

Volcans dont le sommet ou le cratère est accessible

Volcans dont l’accès est en partie limité (cratère ou sommet interdit)

Volcan dont l’accès est totalement interdit

Voir en plein écran

Quelques rappels avant d’aller visiter un cratère

Équipez-vous bien : chaussures de marche, coupe-vent, eau et protections contre le soleil.
Ne randonnez jamais par temps orageux, même s’il ne pleut pas (risque d’éclair d’orage sec).
Suivez le balisage de terrain, qui a la priorité sur la carte, mais faites attention de savoir lire ce balisage et de ne pas suivre des traces inconnues.
Ne sortez pas des chemins : la nature est fragile et chaque pas la détériore un peu plus.
Tenez votre chien en laisse là où cela est demandé et toujours à proximité des troupeaux (qui ont peur des chiens et peuvent en subir de lourdes conséquences).

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez m’en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur [Ctrl] + [Entrée] .