Festival du court métrage 2021

Festival du court métrage 2021

11 janvier 2021 0 Par SuperBougnat

Pour le festival du court métrage 2021, les rues de Clermont ne seront pas envahies par les milliers de spectateurs… La faute à la pandémie qui frappe durement notre pays (et le monde) et dont on parlait déjà lors du festival 2020.

Heureusement, les équipes de Sauve qui Peut le Court Métrage ont anticipé et prévu une édition 100% dématérialisée, sur Internet !

De la foule à Internet

Alors qu’en 2020 on parlait déjà de la COVID-19 dans les longues files d’attente du festival du court métrage, c’était surtout pour en sourire, même si un fond d’inquiétude commençait à monter lentement.

Finalement, ce festival aura été un des rares à pouvoir ce tenir en France cette année-là et il ne fut pas une porte d’entrée pour le virus, malgré un brassage international très important dans les salles comme dans les allées du marché.

L’ambiance était donc encore joyeuse, on avait finit par s’habituer aux fouilles des sacs imposées depuis 2015 et les bars restaient des lieux de vie, de fête et de rencontre !

Photo du festival du court métrage

Rien de tout cela ne sera possible en 2021, et les organisateurs ont bien été obligés de trouver un moyen de faire vivre malgré tout l’évènement qui est le plus grand festival mondial dédié au court métrage… C’est donc exclusivement sur Internet que nous pourrons découvrir des centaines de films, cette année.

Une édition dématérialisée

Depuis plusieurs mois, il était prévu que le festival soit largement dématérialisé et on peut s’attendre à ce que les choses aient été bien organisées, même si le défi est de taille pour Sauve Qui Peut le Court Métrage, l’association qui organise le festival.

Avec l’espoir d’un possible assouplissement des règles sanitaires juste avant l’édition 2021, une organisation mixte avait été planifiée, afin de conserver des séances “en vrai”, dans quelques salles.
Bon, les salles étaient réduites à 4 (dont Le Rio dans les quartiers nord), les espaces devaient se raréfier pour limiter les longues files d’attente et la réservation d’un fauteuil devenait obligatoire… Mais l’idée était bien de garder un peu de cette rencontre, physique voir charnelle, qui apporte son sel au festival et qui relève le goût des films les plus fins.

Finalement, les annonces du gouvernement, le 7 janvier, ont eu raison de se projet de festival en partie en “présentiel” comme il est désormais d’usage de dire.
Aucun évènement ou exposition ne pourra non plus ce tenir cette année.

C’est finalement une édition totalement dématérialisée, sur Internet qui sera proposée.
L’ambiance sera différente – forcément – mais ce sera aussi l’occasion de découvrir et faire découvrir des films entre proches, à la maison. Une véritable opportunité d’élargir aussi le public du festival !

Un retour à l’essentiel ?

Finalement, si les rencontres dans les files d’attentes, les sandwichs avalés entre 2 séances, les rendez-vous manqués dans la Maison de la Culture ou les rencontres magiques à l’Univers ne reviendront qu’en 2022 (n’en doutons pas !), l’essentiel du festival restera : les courts métrages.

Cette édition très particulière devrait être tout entière consacrée à ces 213 films choisis par les salariés et bénévoles de Sauve Qui Peut, parmi près de 8300 films reçus (et visionnés !).

Une occasion, donc, de se concentrer sur ce qui reste un univers fragile, et pourtant si important : les films en format court (moins de 60mn), première armes de réalisateurs de génie, tranche de vie universelles ou expériences déroutantes.

En ces temps où la culture souffre, où son accès est hélas restreint pour privilégier la santé de tous, je suis certain que ces heures de programmes facilement accessible seront autant de fenêtres vers des ailleurs dépaysants et enrichissants.

Comment ça marche ?

Mode d'emploi du festival du court métrage

📽 Tout se passera sur ce site : https://online.clermont-filmfest.org/
Les films seront visibles aux dates du festival : du 29 janvier au 6 février.
Hélas, il faudra être en France (métropole et Dom-Tom) pour utiliser le site.

📽 L’accès coûtera 12 €.
Pour ce prix, les 213 films seront accessibles (dont les 153 en compétition).
Le pass peut être acheté dès le 20 janvier, sur le site directement.

📽 Chaque film ne pourra être visionné qu’une seule fois.
Mais vous pourrez être plusieurs devant l’écran : c’est cool !
Il sera possible d’envoyer les images sur son écran géant ou sur un vidéoprojecteur.

📽 Il sera possible de regarder un programme préparé par l’équipe du festival, ou de visionner chaque film à l’unité.

📽 Le pass donnera aussi le droit de visionner les films primés.
Ils resteront accessibles jusqu’au 13 février 2021.

Les programmes proposés :

Les programmes du festival du court métrage 2021
Cliquez sur l’image pour voir les programmes

Il est également possible de retrouver des infos et sélections du festival à la télévision, sur Arte, Canal+, France 2 et France 3.
Tous les détails ici : https://www.clermont-filmfest.org/le-festival-2021-dans-la-lucarne/.

Et après ?

Les rétrospectives prévues cette année ont été reportées :

• La rétrospective sur la danse aura lieu en 2022, afin d’accompagner l’arrivée du festival dans les nouveaux locaux de la Comédie de Clermont.

• La rétrospective sur Taïwan se tiendra, elle, en 2023.
Ce délais devrait permettre d’organiser les manifestations et évènements prévus dans de bonnes conditions.

L’arrivée des vaccins très attendus laisse présager d’une édition revenue à la normale en 2022, pour le plus grand plaisir des cinéphiles et des clermontois !

Et avant ?

L’édition 2021 du festival du court métrage marque aussi un tournant : le changement de Président de l’association Sauve Qui Peut le Court Métrage.

En effet, après 21 ans de bons, loyaux et facétieux services, Jean-Claude Saurel a cédé sa place à Éric Roux, comme l’explique le site du festival ici : https://www.clermont-filmfest.org/presidence-2020/.

Jean-Claude Saurel, président du festival du court métrage de 1999 à 2020
Source : lemagducine.fr

Nul doute que ses moustaches resteront gravées dans l’esprit de bien des festivaliers et espérons qu’elle arpenteront encore longtemps les couloirs de la Maison de la Culture !

Affiche du festival du court métrage 2021
Affiche créée par Yuko Shimizu

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez m’en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur [Ctrl] + [Entrée] .